Fin mars, après le show dico-pailleté de Corine, on était toujours à l’Aéronef pour un concert qu’on attendait vraiment beaucoup, celui de Bagarre. Et pour être honnête, c’était non sans compter sur Charles (notre copain de la Vague Parallèle) pour nous encourager plus que vivement à nous pencher sur ce groupe qu’il adooooooooore (parce qu’il les a vu genre des millions de fois cette groupie). Et si très souvent, on le taquine car nos avis et nos intérêts artistiques divergent pas mal, là pour le coup on lui dit un big big cimer parce que l’album de Bagarre est non seulement super cool, mais leur live est aussi et surtout quasi exceptionnel. Et on pèse nos mots 🤯

Bref, après avoir écouté l’intégralité de leurs morceaux en totale boucle (en se trémoussant façon Beyoncé version  Coachella 2018 dans notre chambre), on est carrément tombé méga in love de Bagarre. Avec leurs rythmes endiablés et leurs textes super percutants qui ont fait des gros boum boum dans nos petits coeurs, Bagarre fait partie intégrante de ces artistes qui, rapidement, nous ont quasi retranchés dans l’obsession. Aussi et surtout, comme tu le sais sûrement déjà, on flanche d’amour encore beaucoup plus facilement quand les artistes réussissent à créer un univers visuel qui illumine et fait resplendir leur musique et, côté visuel, avec leurs clips décalés et bien foutus, là encore ils avaient tout pour nous rendre dingos 💚

Ahah, après ces deux premiers paragraphes passionnants et bouleversants, t’as bien du comprendre qu’on les trouvait extra et que du coup, tu t’en doutes, qu’on tapotait du pied avec une hâte presque irrationnelle de se dandiner dans ‘leur club’. Et franchement, honnêtement et sincèrement, c’est probablement l’un des meilleurs show auquel on ait assisté depuis la création de ARTY. Des lumières stroboscopiques à souhait afin de souligner avec rage l’ambiance électrique et l’énergie insatiable de la part de chacun, des morceaux 3000000 fois plus fous et percutants en live et une interactivité trop top avec un public lillois qui, encore une fois et pour toujours, se révèle être le best de tous (déso pour les non lillois, mais c’est wré). À noter aussi la puissance et la force de leur show où chacun des membres s’approprie sans peine le chant et/ou chacun des instruments installés sur scène. Grosso modo, ce show c’était une immense vague en pleine gueule qui te secoue et qui t’emporte dans un univers totalement dingue, tourbillonnesque et délicieusement jouissif 💥 ! De quoi susciter une montée en puissance de notre soif gargantuesque et notre envie viscérale d’être en festival pour les revoir encore et encore 💚

Ce soir-là, on a mouru au club. On a mouru d’amour.

Quelques photos stroboscopées 📸 💜

Photos © Noémie Danjou
Rédaction Julien Drot

 #ARTY_L64