Un peu lassé de la division habituelle de nos reports de festivals (qui se faisait par jour), on a décidé d’opter pour tout autre chose. Ainsi, dans ce second article, on parlera des artistes qu’on a qualifié de ‘bientôt cultes’. On entend par là qu’ils font partie de la ‘relève’. Ils font partie des artistes tendances du moment mais ont aussi et surtout toutes les armes et le talent (et bien plus encore) pour s’inscrire durablement dans le paysage musical de ce monde

Tu n’as pas encore lu notre retour sur la première journée ? C’est par ici ! Ou ici 😏

Nothing But Thieves

Je suis désolé par avance parce que je sais que beaucoup d’entre vous adorez Nothing But Thieves. Mais comme moi c’est pas trop trop mon dada, je sais pas trop quoi dire d’eux sans trop broder pour la bienséance. Si ce n’est quelques morceaux, j’ai pas du tout écouté l’album donc je pars un peu à l’aveugle. Tu sais bien que Noémie et moi on a des goûts parfois très différents donc on est parfois obligé de suivre l’autre pour lui faire plaisir parce qu’on est des vrais potes tu vois. Bref, j’accompagne Noémie à ce concert qu’elle attendait beaucoup. (et comme on a reçu beaucoup de ‘HANNN CHUI JALOUX’ via Instagram, j’en conclus que vous étiez tous du même avis que Noémie les zouzs). Et baaaaah franchement, je dois dire que c’était vraiment bien. Leurs morceaux sont quasi tous chantés à tue-tête par le public qui se déchaîne comme des groupies en chaleur face à Justin Bieber, leur présence scénique est clairement cool en mode rockeurs cool. Et je me suis même pris à chanter, moi aussi, sur leur chanson calme trop belle là (cc ‘Sorry’).


Eddy de Pretto

Que dire de plus sur Eddy De Pretto que nous n’ayons pas déjà dit dans notre report à Solidays ? Tu le sais, on voue maintenant une réelle obsession pour sa personnalité atypique et pour ses morceaux profondément cruels, doux et poétiques. Et en live c’est dingue dingue dingue, c’est comme si le temps s’arrêtait d’un seul coup et que toutes nos synapses étaient absolument focus sur son incroyable performance 😍


Oscar & the Wolf

Une très jolie découverte live comme on adore en faire avec ARTY. Oscar and the Wolf, c’est un personnage plutôt énigmatique et une musique vaporeusement délicieuse. C’est aussi une vraie prestation scénique avec une danse envoûtante et sensuelle. C’est un peu presque comme le regarder jouir sur scène quoi. On va même s’autoriser un jeu de mots un peu bateau des gars qui écrivent sur la musique en te disant qu’avec son titre phare ‘Fever’, il a clairement fait monter la température de quelques degrés (Grr) 😎


Ibeyi

J’étais vraiment très impatient de voir les jumelles d’Ibeyi.  Il faut dire que ces deux nanas, elles envoient du très très très lourd. D’abord, il y a eu leur titre ‘River’ et le clip complètement dingue qui l’accompagne où elles chantent l’une après l’autre en close-up (et en plan séquence), en ayant la tête sous et hors de l’eau. Je l’explique mal, c’est clair mais l’idée c’est que ça t’intrigue et que tu ailles le voir right now. Puis il y a aussi eu le post Instagram de Beyoncé où résonnait le fameux morceau et leur apparition dans le film-album ‘Lemonade’ de Queen B. Toute cette ébullition médiatique participe alors à les propulser sur le devant de la scène internationale. Aujourd’hui armées d’un second album ‘Ash’ toujours autant nourrit par leurs influences cubaines et yoruba, c’est avec tellement de classe et de talent qu’elles ont enivré le domaine de John en flirtant entre le très dansant ‘Me Voy’ et le très engagé ‘No Man Is Big Enough For My Arms’ où l’un des discours féministe de Michelle Obama a été samplé (et c’est Mrs Obama en personne qui a donné son accord, la CLASSE).

Photos © Noémie Danjou
Rédaction Julien Drot

 #ARTY_L72