Dimanche 25/06. Déjà le dernier jour d’un week-end inondé d’amour, de good mood et de tonnes de choses bonnes pour le moral. Encore super exaltés par la programmation des deux premiers jours (J1 et J2), c’est la soul rafraîchissante, parfois pop et parfois reggae de Vanupié qui nous ramène à la réalité : on est dimanche, c’est le dernier jour des Solidays 2017 et la programmation de cet après-midi promet d’être démente.

En gros, on a choisi d’osciller entre A-Vox, Mat Bastard, Petit Biscuit, Last Train et bien évidemment M, en fermeture de l’édition 2017 !

 

↓ Ci-dessous les dernières photos d’un festival pas comme les autres ↓

La dernière fois qu’on a vu A-Vox, le duo de frangins enflammait la scène club de l’Aéronef. Comme on avait clairement adhéré à leurs sonorités électroniques distribuées par une force et une énergie so rock’n’roll, il était évident pour nous d’assister à leur show évidemment étoffé à l’occasion des Solidays. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils en ont parcouru du chemin depuis ce show à Lille. Si Anthéa rayonne par son insatiable énergie et ses paroles engagées, Virgile frappe avec dextérité un rythme qui ne cesse d’enthousiasmer un public hyper réceptif.


Alors qu’il vient de sortir son premier album solo Loov, Mat Bastard, ex membre du groupe lillois Skip The Use, enchaîne les festivals à la recherche du public qui l’aime tant pour son charisme mais aussi et surtout pour sa folie. Investissant l’une des scènes de Solidays, il crée un immense intérêt par ses punchlines bien pensées, son incroyable présence scénique et par son naturel.

Avec son nouvel album, il interprétera également quelques titres de Skip the Use, de Carving, son premier groupe, avant de laisser A-Vox le rejoindre pour faire résonner leur single commun : More Than Friends.


On se dirige ensuite vers la scène pour aller voir Petit Biscuit. Le jeune rouennais connu de tous grâce à son tube Sunset Lover nous fait danser encore et encore avec ses sons électro-chill savamment dosés…


On retrouve Last Train à la nuit tombée, un peu plus de deux mois après les avoir vu à l’Aéronef. Les espoirs du rock français nous enchantent une fois de plus avec leur nouvel album Weathering interprété en live, les riffs sont toujours aussi efficaces et endiablés, eux sont toujours aussi complices, et on en redemande !


Et on a donc eu l’occasion de terminer ce week-end en beauté avec Lamomali de M.

M a pioché quelques titres de son propre répertoire, mais c’était principalement le collectif Lamomali, créé avec Toumani Diabaté et son fils Sidiki Diabaté qu’ils ont interprété ce soir.

Un dernier concert prônant la richesse de la diversité, la mixité et l’amour… Quoi de mieux pour représenter et clôturer ce festival empli de good vibes ?

À l’année prochaine pour fêter les 20 ans de ce beau festival ! ♥

Photos Â© Noémie Danjou

 #ARTY_L41